Dagues



Depuis toujours, les dagues sont connues à travers le monde comme des poignards mythiques. Elles sont au centre du succès de nombreux grands films, dessins animés et même jeux vidéo. Cette longue histoire fait de cette arme, un instrument célèbre et très recherché dans le monde.


La majorité des dagues sont à double tranchant. Comme les premières épées, les dagues ont été fabriquées en cuivre ou en métal météoritique, puis en acier.
Parmi les dagues célèbres, citons celle de Toutânkhamon, forgée avec du métal météoritique et retrouvée dans sa tombe en 1925. Plus proche de nous, Carnwennan, (ou Carnwenhau, « petite poignée blanche ») est la dague du roi Arthur dans les légendes arthuriennes galloises.


Un peu plus d'histoire 

Poignard, couteau à lame courte, la dague est en apparence le diminutif de l'épée, bien qu'aux époques antique et médiévale, la distinction entre un long poignard et une épée courte était souvent obscure. À partir de 1300 environ, la dague européenne a été systématiquement différenciée de l'épée ; au XVIe siècle, une école d'escrime s'est développée, dans laquelle une dague spécialement conçue, dotée d'une large garde, était tenue dans la main gauche et utilisée pour la parade. Sa taille pratique rendait la dague discrète à porter et facile à dégainer, ce qui lui conférait des avantages par rapport à l'épée dans de nombreuses situations. Parmi les types de dagues, on trouve le kris malaisien à lame ondulée, le kukri court et incurvé utilisé par les Gurkhas, le katar hindou avec sa lame triangulaire plate, et d'innombrables autres.


La dague était une arme couramment utilisée à l'époque médiévale. Un poignard est un couteau court à lame pointue utilisé comme arme de perforation. Le mot "dague" vient du mot latin "daca" qui signifie "couteau dacien". Le poignard était une arme de défense secondaire utilisée en combat rapproché. Les poignards médiévaux étaient tenus d'une seule main et utilisés pour enfoncer et couper.