Le couteau Karambit : de l'outil agricole à l'arme de combat

Le couteau Karambit : Outil agricole à arme de combat -

Le couteau Karambit : de l'outil agricole à l'arme de combat

Le couteau Karambit est un objet fascinant, tout d’abord de par sa structure et son design particulier, mais également de par sa grande portabilité et sa praticité à toute épreuve. Venez découvrir les traces d’un outil originaire d’Indonésie aux formes devenu cultes aujourd'hui.  
-

    1. L’origine du couteau Karambit

Le couteau Karambit est né au 14eme siècle en Asie, et plus précisément en Indonésie et aux Philippines. Il était à l'origine utilisé pour des tâches agricoles, principalement par les femmes pour récolter le riz. Selon la légende et la tradition indonésiennes, le design du Karambit est basé sur une griffe de tigre.

Il est devenu l’emblème des arts martiaux du sud-est asiatique, au même titre que l’eskrima, le kuntao et le silat. Il est très apprécié pour sa polyvalence et sa précision.

Toutefois, à partir des années 70, le Karambit s’est modernisé. Il s’est en effet beaucoup vulgarisé à travers le monde, principalement en Europe et en Amérique. Ceci est notamment dû à la diffusion des arts martiaux, avec la culture moderne des films d’action comme Taken avec Liam Neeson, The Punisher ou encore The Raid. Mais aussi avec les jeux vidéo comme par exemple Counter Strike, Splinter Cell ou encore Call of Duty Black Ops 2.

 

 

2. Les caractéristiques du couteau Karambit

La particularité du couteau Karambit est sa lame incurvée de manière que la pointe s'oriente vers l’extérieur formant une griffe, le tranchant se situant sur la partie concave bien qu'il en existe avec lames à double tranchant. Le pommeau forme généralement un anneau permettant une prise en main rapide et sure et des rotations autour de l'index.

Cette silhouette si unique facilite sa prise en main, permettant de combiner les mouvements de défense lors d’un combat. Il peut se présenter sous forme de couteau à lame fixe ou pliant.

Si, à l'origine, la lame servait uniquement d'outil utilitaire ancien, dans la même veine que le "couteau suisse" moderne, un bon outil se dresse pour relever de nouveaux défis, en plus d’être un couteau tactique ou un couteau de survie, c’est aussi un excellent couteau EDC ou une pièce de collection exceptionnelle.

  • Karambit à lame fixe ou pliante ?

Les deux types de karambits sont fiables et utiles dans divers environnements.

Pour une utilisation outdoor nous vous conseillons un couteau Karambit pliant. Par exemple pour la chasse, la pêche, la randonnée, le camping. En effet grâce a son design compact et à une facilité de rangement, par exemple dans la poche ou dans son sac, les modèles de karambits pliants permettent une sécurité supplémentaire lors du transport.

 

Nous vous conseillons les couteaux Karambits à lame fixe pour la pratique d’un art martial ou de la self défense grâce à son déploiement rapide. On apprécie également le montage de la lame, toujours incorporée (partiellement ou entièrement) au manche, ce qui en fait un objet globalement plus résistant et durable dans le temps, livré avec un étui vous pourrez le transporter en toute sécurité. 

 

     4. Entre tradition et modernité

A l'époque le Karambit traditionnel indonésien avait une courbe inclinée qui frôle les 90 degrés. Son manche était généralement en bois en os ou en pierre. La lame travaillée avec soin et à la main.

Aujourd'hui, avec les nouvelles technologie le karambit est plus moderne, il est conçu avec des matériaux durables. Sa courbe est moins nette. La lame peut avoir des dentelures, des crochets ou même de multiples arrêtes.

 

     5. L'utilisation du Karambit 

L'arme redoutable emblématique du Kali Eskrima, mais aussi de différents arts d'Indonésie (Penchak silat) et d'Asie du sud-est. L'outil à posséder pour obtenir une bonne compréhension du corps. Sa lame courbe offre de nombreuse combinaisons et possibilités d'utilisation et elle est extrêmement difficile à désarmer.

  • Prise inversée, la plus couramment utilisée et la plus pratique pour la défense et le combat tactique. Placez-votre index dans l'anneau, posé le pouce sur l'anneau est laissé se poser naturellement les 3 autres doigts de votre main sur le manche.
  • Prise normale, est la deuxième la plus courante, elle sera pratique dans la cadre quotidien, avec une fonction plutôt utilitaire. Positionné votre auriculaire dans l'anneau et le pouce sur l'avant garde de la lame, enfin placer les autres doigts sur le manche 
  • Les autres prises, sont des prises par l'anneau de sécurité servant principalement à changer de position en faisant pivoter le Karambit sur son anneau de sécurité.

Voici la vidéo démonstration de Doug Marcaida expert en maniement de Karambit : 

Quel que soit votre position ce couteau vous garantit une prise en main ferme !

 

Notre article n'a pas répondu à vos attentes ? Contactez notre équipe et posez-nous directement votre question !  

A bientôt,

Maissane M.

 

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

ARTICLES RECENTS

Doit-on porter des gants tactiques ?
Doit-on porter des gants tactiques ?
Qu'est-ce qu'un gant tactique?  Des gants tactiques sont des gants destinés à répondre aux attentes et besoins des op...
Lire plus >
Quand porter des gants tactiques ?
Quand porter des gants tactiques ?
Intro Rapide L'équipement tactique a connu une grande avancée ces dernières années, à tel point qu'il est très diffic...
Lire plus >
Tout savoir sur les gants et mitaines tactiques
Tout savoir sur les gants et mitaines tactiques
Si dans vos tâches quotidiennes, on trouve les mots opérationnel, manipulation de couteau, manipulation d'arme à feu,...
Lire plus >