Katana VS Epée

Arme historique, Histoire -

Katana VS Epée

L'épée et le katana sont des armes puissantes qui ont résistées à l'épreuve du temps. Longtemps utilisées sur le champ de bataille, en particulier dans les royaumes de l'Est, ils ont évolué au fil du temps.

Les épées et les sabres katana sont devenus des accessoires d'intérieur très à la mode ces jours-ci, particulièrement prisés par les collectionneurs. En termes de conception, l'épée et le katana semblent avoir des similitudes. Cependant, ils sont différents à bien des égards.

 

Sommaire 

 

1. Le Katana et son histoire 

 

 

2. Les différents types de sabre

 

 

3. L'épée et son symbolisme 

 

 

4. Les différents types d'épées

 

 

1. Le Katana 

C’est en 400 avant J.C. que le Japon découvre la technique de métallurgie du fer (contre 700 avant J.C. en Europe). Historiquement, le katana était l'un des sabres japonais de fabrication traditionnelle utilisés par les samouraïs du Japon féodal. Le mot "katana" a été utilisé pour la première fois comme nom pour une épée longue dès la période Kamakura (1185-1333). 

Le katana était souvent associé à un sabre similaire plus petit le wakizashi. L'association d'un katana avec un sabre plus petit est connue sous le nom de daisho. Seuls les samouraïs pouvaient porter le daishoLe daishō (大小littéralement « grand-petit) » est un terme japonais désignant la paire de sabres traditionnels portée par les samouraïs, il représentait le pouvoir social et l'honneur personnel du samouraï.

Le katana se caractérise par son apparence unique : une lame courbe, mince et à un seul tranchant, avec une garde circulaire et un long manche pour deux mains. Il a été historiquement associé aux samouraïs du Japon féodal.

 Collection épée et katana

 - Une arme spirituelle 

La réputation du perfectionnisme et du raffinement des japonais remontent bien avant la démocratisation du japon. De toutes les armes blanches que l'histoire puisse proposer, le sabre japonais demeure le plus raffiné de la gamme. Son exceptionnelle qualité est associée à sa lame tranchante affûtée selon des techniques millénaires, son style de lame et sa prestance. 

Les japonais sont en majorité des animistes et à l'époque le minerai de fer sur les iles japonaises était une denrée rare, c'est la raison pour laquelle les japonais n'ont jamais développés d'armures en acier, contrairement aux européens chez qui le minerai de fer était plus abondant. Il faut savoir qu'en plus d'être rare, le minerai de fer était de mauvaise qualité. Mais, grâce à la maitrise du feu et de la forge, les forgerons japonais réussirent a épurer l'acier en le repliant jusqu'à 16 fois sur lui-même, selon la technique du Shita-Kitae. Toutes les parties de la lame était ainsi nettoyées de leurs impuretés.

Le fer était donc comme un précieux cadeau des dieux qu'il fallait exploiter avec soin et passion. 

La fabrication du Katana est également associées à des rites religieux. En particulier le forgeage de la lame qui associe les cinq éléments du Shintoïsme : terre, métal, bois, feu et eau. La fabrication de la lame requérait du forgeron tempérance et chasteté durant toute la durée du forgeage.

Les samouraïs devaient être parfait dans leur rôle de combattant d'élite avec une arme considérée comme le réceptacle de leurs âmes.

Aujourd’hui encore, la forge des lames modernes conservent cet état d'esprit. Bien que les techniques de fabrication remontent au VIIème siècle, on ne peut pas parler du Katana au passé tant l’arme des samouraïs est encore présente dans la culture du Japon moderne.

 - Différents types de sabres 

Le Katana

Le katana représente à merveille le sabre japonais dans son ensemble. Avant l'apparition de Shigenobu et de la technique du iaido, l'art de trancher en dégainant, n'était enseignée que le koryu le combat commençait avec le sabre déjà sorti, le plus souvent dans la position du faucon, sabre pris à deux mains tenu au dessus de la tête.

 

Le Wakisashi

Associé au katana , le wakisashi forme le daisho . Cette combinaison de sabre a ,de tout temps, été une distinction réservée aux seuls samouraïs. Son anatomie et sa constitution sont identiques au katana , seul la taille varie. Une lame de wakisashi mesure 40cm contre 60cm pour le katana. Le wakisashi était utilisé par le samouraï lors des combats dans des espaces réduits (les combats d’intérieurs par exemple).

 

Le Tanto

Ce poignard était surtout utilitaire, le samouraï en changeait souvent contrairement aux wakisashi et katana qui s’usaient, eux moins rapidement. Le tanto était porté à la ceinture du côté droit ce qui permettait aux samouraïs de le dégainer très rapidement. Parfois, un samouraï en portait même plusieurs, disséminés dans ses vêtements (notamment dans la veste du kimono). On l’utilisait pour le rituel harakiri ou seppuku (le coup du ventre) en remplaçant dans cette fonction au Wakizashi. Les femmes portaient souvent sur elles un petit tanto, dans un but d'auto-défense.

 

Les Katana d’entraînements

Le iaito, est une réplique non tranchante d’un katana. Elle est l’arme d’entraînement des pratiquants de l’iaido, technique de combat au sabre visant à sortir le sabre de son fourreau (saya) à une vitesse éclair et à frapper son opposant avant que ceui-ci n’ait eu le temps de dégainer complètement son arme. Et peut être utilisé pour une multitude d'arts martiaux différents. Que ce soit l'aïkido, le kenjutsu, le kendo.

En parlant d'entrainement, connaissez vous le Tameshigiri ? 

L'art traditionnel du Tameshigiri , était pratiqué au Japon à la fois pour tester l'efficacité et le tranchant des sabres et pour démontrer l'habileté des testeurs de sabres et des épéistes, est encore très populaire aujourd'hui. Avec un sabre affûté, une grande variété de coupes et de techniques de coupe peuvent être pratiquées à une ou deux mains sur les tapis Omote. La qualité de la lame et l'habileté de la personne qui l'exécute se reconnaissent à la surface coupée du tapis.

 

 

 2. L'épée 

L’épée, cette arme d’antan se caractérise par une longue lame d’acier aiguë. Elle est emmanchée dans une poignée intégrant une garde et s’accompagne également d’un fourreau. Ce qui marque pour autant la grande différence entre une épée et un katana, ce n’est nul autre que la lame. Si le katana ne dispose que d’un seul côté tranchant, la lame de l’épée est tranchante des deux côtés. Elle intègre par la même occasion un fil, un plat et une gouttière. Cette dernière a pour principale fonction d’alléger la lame. La garde, quant à elle, est constituée de deux quillons perpendiculaires avec le corps de l’épée. Elle a pour fonction de protéger la main pendant une séance d'entraînement à l’escrime. Pour ce qui est du pommeau, il sert de butée pour éviter que la main glisse lors de la manipulation de l’épée.

Une épée est une arme avec laquelle on peut frapper aussi bien d'estoc (coup porté dans l'axe de l'épée pour transpercer son adversaire) que de taille (coup portée avec le fil [l'arrête tranchante] de l'épée).

 Collection épée et katana

 - Le symbolisme de l'épée

Avec sa forme de croix à l'époque médiévale, l'épée est longtemps considérée comme l'arme que Dieu a donné aux mortels pour transmettre sa parole et pour défendre les chrétiens. Mais elle est également souvent investie d'un pouvoir divin comme c'est le cas pour Excalibur. L'épée représente également un lien entre le ciel et la terre, matérialisant d'une certaine façon les éclairs, pouvoir divin par excellence.

L'épée est également un symbole d'appartenance sociale, pendant longtemps, l'épée était l'arme réservée aux chevaliers, par la suite, elle est devenue l'arme de la noblesse. Dans plusieurs cultures, les non-nobles n'avaient pas le droit de porter une épée. 

 - Différents types d'épées

L’épée se décline également sous différents types de modèles. Et pour ce qui est de l’utilisation, chaque modèle peut venir agrémenter vos murs pour ajouter une touche médiévale à votre espace intérieur.

L'épée de chevalier 

Il s'agit de l'épée la plus répandue entre les XIe et XIIIe en Europe. C'est ce que l'on s'imagine habituellement quand on pense à une épée. Les épées européennes étaient en réalité à peine plus lourdes que les Katanas, et la présence du pommeau à l'arrière faisant contrepoids, elles étaient assez maniables (mouvements circulaires et coups d'estoc)

 

L'épée bâtarde

L'épée bâtarde est appelée ainsi car elle n'est ni une épée à une main, ni une épée à deux mains, c'est une épée à une main et demi. Très appréciée entre 1350 et 1550, elle est dérivée des épées longues (épées à deux mains) et finit par remplacer totalement celles-ci.

 

L'épée Colichemarde

La colichemarde est apparue durant les années 1600 suite au déclin de l'épée médiévale. Elle possède une lame de forme unique; un forte extra-large pour un maximum de solidité, et qui s'affine sur le reste de la lame pour terminer en pointe. 

L'avantage de cette épée, et qu'elle permettait de parer les coûts des armes plus lourdes sans risque de casser, tout en étant plus maniable, et en ayant l'avantage énorme de pouvoir percer avec rapidité grâce à sa pointe.

 

L'épée Jian

Le jian est une épée longue chinoise utilisée dans kung-fu shaolin. Elle fait partie des quatre armes de base en art martial chinois (avec le bâton, la lance et le sabre).

La canne épée

La canne-épée est une canne creuse armée d'une lame intérieure fixée à la poignée.
Son utilisation était très répandue durant la période révolutionnaire et au XIXe siècle.

 

+ Bonus 

L'épée Griffe de Jon Snow de Game Of Thrones

Cette réplique de Longclaw est une reproduction sous licence officielle de l'accessoire réel de la série télévisée fantastique Game of Thrones® de HBO, réalisée de manière complexe. Cet article de collection a été fabriqué avec la plus grande attention aux détails et aucun effort n'a été épargné pour reproduire toutes les caractéristiques spéciales de l'épée original de la manière la plus détaillée possible. 

 

Maintenant que vous en savez plus sur ce sujet gorgé d'histoire et de légende, tout ceci nous amené à la plus importante des questions, qui est le plus fort entre un chevalier et un Samouraï ?

Venez découvrir notre large choix d'épées et Katana ici

 

Notre article n'a pas répondu à vos attentes ? Contactez notre équipe et posez-nous directement votre question !  

A bientôt,

Maissane M.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

ARTICLES RECENTS

Le lancer de hache, qu'est-ce que c'est ?
Le lancer de hache, qu'est-ce que c'est ?
Nous allons être amené à parler : - De l'apparition des haches - Ce qu'elles sont devenues maintenant - Quel hac...
Lire plus >
Wildsteer : Le couteau Made in France
Wildsteer : Le couteau Made in France
Nous avons le plaisir de vous présenter cette marque 100% française, la société WILDSTEER qui développe, produit et c...
Lire plus >
Comment bien choisir sa machette ?
Comment bien choisir sa machette ?
Considérée comme l’un des plus vieux outils du monde : La machette à la fois outil pratique et arme redoutable on la ...
Lire plus >